NETTALI.COM – Il est prêté au chef de l’Etat de vouloir reconduire les maires sortants de Benno bok yakaar aux prochaines élections. Le fait est dénoncé par Mamadou Lamine Diallo, qui soupçonne également le pouvoir d’orchestrer des candidatures fantaisistes pour affaiblir l’opposition. Il alerte aussi sur l’avancée du péril terroriste, dans un environnement de morosité économique. 

Dans Questekki  274  du mardi  26  octobre  2021, Mamadou Lamine Diallo reproche au Chef de l’Etat de reconduire tous les maires sortant pour les élections locales.  « Macky Sall est satisfait de ses maires et présidents de Conseil départemental (PCD) BBY. Il a déjà prolongé leurs mandats de deux ans et les propose comme candidats aux élections locales de 2022. On prend les mêmes et on recommence dans la corruption, le clientélisme, la spéculation foncière et la mal gouvernance territoriale. Ces élus locaux sont impopulaires », dénonce le député et membre de la coalition Wallu.

Selon le leader de Tekki, « Macky sait qu’il piégé, avec l’aide du dialogue politique, l’opposition, en imposant la règle du candidat maire ou PCD. Et, comme à son habitude, son régime va soutenir en douce plusieurs coalitions prétendues citoyennes ou politiciennes opportunistes. C’était déjà  le cas aux législatives de 2017 ».

Recentrant le débat sur les priorités, il mentionne : « Pas d’emplois, pas de revenus réguliers et les prix augmentent. Être maire ou PCD donne des revenus. La compétition est âpre. La gouvernance démocratique de proximité qui met en avant le sens de l’intérêt général, la compétence, est reléguée en arrière. Et de constater que le terrorisme  dans le Sahel progresse dans des zones où les communes sont mal gérées».

Pour finir, il alerte le président Sall en ces termes : « Attention aux zones de Tambacounda et de Kédougou, plutôt que de chercher à étouffer D MEDIA »