NETTALI.COM  – Les six jeunes morts vendredi dans l’explosion d’une mine dans le Nord-Sindian ont été tués par le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc). C’est du moins ce que soutient Moustapha Diakhaté, ancien député à l’Assemblée nationale.

Six morts à Kandiadiou : le Mfdc (Mouvement des forces démocratiques de la Casamance, ndlr) verse encore le sang sénégalais“, écrit Moustapha Diakhaté sur sa page Facebook. L’ancien président du groupe Benno Bokk Yakaar à l’Assemblée nationale dit “condamner avec la plus grande colère la mort, ce vendredi 22 octobre 2021, de six compatriotes à la suite de l’explosion de mine antipersonnel, manifestement, posée par les criminels du Mfdc à proximité de Kandiadiou, dans le département de Bignona“.

Je m’incline républicainement devant la mémoire et prie pour le repos de l’âme des disparus. Je partage la douleur et exprime mes émues condoléances aux familles des victimes, adresse mon indéfectible soutien à l’armée sénégalaise qui était, manifestement, visée dans cet attentat“, poursuit-il. Avant de saluer “l’héroïsme de nos vaillants soldats qui sont sur le terrain pour mener des opérations d’éradication de l’irrédentisme du Mfdc“. “J’encourage les militaires dans leur combat de destruction des bases rebelles dans la zone de l’arrondissement de Sindian. La République du Sénégal ne doit pas laisser un seul centimètre du territoire aux voyous du Mfdc“, souligne Moustapha Diakhaté.