NETTALI.COM – 3 mois sursis, c’est la peine que le président du tribunal des flagrants délits de Dakar a infligée, ce jeudi, à l’activiste, Guy Marius Sagna. Il a été arrêté après un post sur la gendarmerie. 

2 ans dont 6 mois de prison ferme, c’est la sentence qu’avait requis le maître des poursuites contre l’activiste Guy Marius Sagna. Mais en rendant sa décision, ce jeudi 14 octobre 2021, le président du tribunal des flagrants délits de Dakar a été clément.

Ce, en le déclarant coupable des faits qui lui sont reprochés avant de le condamner à 3 mois sursis. Son avocat expliquait que le Procureur de la République qui s’était autosaisi suite à la publication ce jeudi 30 Septembre 2021 à 15:29 sur le mur Facebook de l’activiste d’un post intitulé ” La nouvelle devise de la Gendarmerie sénégalaise : déshonneur et parti à la place d’Honneur et Patrie”, la DIC avait été contrainte d’aller “cueillir” l’activiste.

Son avocat de poursuivre : « c’est finalement samedi en début de soirée à Kounkané que la brigade de gendarmerie de la localité éponyme a mis la main sur lui, avant de le livrer à la police de Vélingara pour sa conduite à Tambacounda, d’où il a été transféré à Kaffrine pour arriver aux aurores à Dakar, après une ultime escale à Fatick! ». Il ajoute : « c’est paradoxalement avec un grand soulagement teinté d’indifférence que Guy Marius, blasé par l’épuisement au point de ne pas répondre aux questions de l’enquêteur et qui n’a pas dormi depuis son départ de Dakar ce vendredi en fin d’après-midi, a accueilli la notification de sa garde à vue pour diffusion de fausses nouvelles ».

Toutefois, la robe noire indique que de là il va reprendre des forces au commissariat du Plateau.