NETTALI.COM- Un mois après les mesures prises par l’Etat pour atténuer la cherté des prix des denrées de première nécessité, le ministère du Commerce a évalué l’application de la décision à  87 %. 
Suite à la grogne des consommateurs pour dénoncer l’inflation sur les prix des denrées de première nécessité, l’Etat a pris certaines mesures pour atténuer les coûts. Il s’agit de la suppression des droit de douane et du renoncement à la TVA sur certains produits  par l’Etat à  hauteur de 47 milliards de francs CFA.  Un mois après, le ministère du Commerce a évalué l’application de ces mesures visant à stabiliser les prix sur le marché en ce qui concerne le riz brisé ordinaire, le sucre cristallisé, l’huile végétale de palme et la dosette ainsi que la farine de blé élément essentiel pour le prix du pain.
Selon le directeur du Commerce intérieur qui faisait face à la presse ce lundi 4 octobre 2021, ” il est d’abord constaté un approvisionnement correct et suffisant du marché avec en premier la disponibilité constante du sucre cristallisé et de l’huile en bidon de 20 litres“. “Aucune pénurie n’a été signalée et le Magal a été bien couvert en terme d’approvisionnement en denrées“‘ se réjouit Oumar Diallo.  Il poursuit:  ” les tensions perçues sur les prix en août ont fortement baissé du fait d’un niveau d’application satisfaisant des nouveaux prix constatés sur le terrain“.
S’agissant du niveau d’application des mesures,  le directeur renseigne  que ” 87% est répertorié au terme des actions menées au courant du mois de septembre“.
A l’en croire, 8542 points de vente ont été contrôlés et 1561 commerçants convoqués.  Le montant des amendes se chiffre à 27.585.000 frs.
Quant aux saisies, elles sont réparties ainsi : sucre 77,650 tonnes, huile 32.220 litres, riz 19,950 tonnes, Bonbonne gaz butane 889.
Les saisies sont restituées après paiement de l’amende et un système de réclamation est installé dans tous les services régionaux“, indique M. Diallo.