NETTALI.COM- Les révélations se multiplient dans l’affaire du trafic de passeports diplomatiques. L’enquête a décelé 31 faux mariages dans cette affaire dans laquelle l’ancien président de l’Assemblée nationale, Pape Diop, sera entendu. 

L’ancien président de l’Assemblée nationale Pape Diop avait soutenu que d’autres députés sont impliqués dans l’affaire de trafic de passeports diplomatiques. Ainsi, selon Libération, il sera convoqué par les enquêteurs pour être entendu à titre de témoin. En attendant, Kondé a été auditionné et il a pris le contrepied de l’ancien parlementaire.

« J’ai connu le nommé El Hadj Mamadou Sall, il y a maintenant plusieurs années, à Kédougou alors qu’il était encore enseignant. Par la suite, on s’est perdu de vue avant de se rencontrer, à nouveau, à Dakar. Entre temps, il est devenu député et il me sollicitait souvent pour que je conduise sa femme ou ses enfants au ministère des Affaires étrangères pour prise d’empreinte en vue d’établissement de documents de voyage », a dit Kondé dont les propos sont repris par le journal.

L’enquête a aussi indiqué qu’il y a la nommée S. Wagué présentée aussi comme l’épouse d’El Hadj Mamadou Sall et titulaire d’un passeport diplomatique. Sur la fiche d’identification nationale de la Direction de l’autonomisation des fichiers (Daf), S. Wagué se trouve être un homme. Or, la photo d’une femme figure sur le passeport. Les autres personnes citées dans ce dossier sollicitaient les services de Kondé pour l’établissement de passeports diplomatiques ou des passeports de service.

L’enquête a permis aussi de révéler que 31 faux mariages ont été célébrés. Et que la procédure de levée de l’immunité parlementaire des députés El Hadj Mamadou Sall et Boubacar Biaye, impliqués dans un trafic de passeports diplomatiques sénégalais, sera bientôt déclenchée.