NETTALI.COM – Le Comité d’organisation du grand Magal de Touba s’en est violemment pris à l’Ageroute, l’Onas, la Senelec pour des retard dans l’exécution des travaux qui leur sont confiés. C’était lors de la réunion d’évaluation des préparatifs de l’édition 2021 du Magal de Touba tenue a Touba et présidée par le ministre de l’Intérieur, Félix Antoine Diome.

Le ministre de l’Intérieur, Félix Antoine Diome, a pris pas moins de trois heures pour évaluer les différentes recommandations des secteurs impliqués dans l’organisation du Magal. La rencontre qui avait pour cadre la Résidence Khadimou Rassoul, sise en face de la grande mosquée, a connu des moments houleux.

Les problèmes ont surgi quand il s’est agi de vider les questions de l’eau (eau potable et eaux pluviales), l’assainissement et l’entretien des routes. Pour cette dernière rubrique, des contradictions ont été émises par le coordonnateur du Comité d’organisation du Grand Magal. Serigne Ousmane Mbacké a déploré la lenteur accusée dans certains travaux et le fait que l’Ageroute ait traîné les pas jusqu’à la veille de l’évènement pour entreprendre des travaux. «C’est inacceptable et même irrespectueux à l’endroit de la communauté», peste-t-il à l’endroit du délégué régional de la zone centre de l’Ageroute. Le marabout plaide pour une anticipation de ces genres d’activités bien avant l’approche de l’évènement pour éviter les moments de flux et d’affluence. «Vous risquez de nous servir du colmatage qui ne résiste pas longtemps», se désole-t-il.

Serigne Ousmane Mbacké jettera aussi des pierres dans le jardin de l’Onas qui semble, selon lui, traîner le pas. «Des égouts à ciel ouvert, des canalisations mal sécurisées inondent la cité. Elles doivent être fermées. Ce scandale dure depuis plus de deux ans et l’Onas n’arrive pas à régler le problème.»

La Senelec aussi en a pris pour son grade. «La Senelec aussi doit revoir sa copie. C’est bon de dérouler des travaux d’entretien, mais il faut les démarrer à temps. Ces travaux doivent se faire bien avant le Magal. C’est pourquoi il y a des coupures à n’en plus finir. Et ces coupures déteignent négativement sur le réseau hydraulique. Tous les 34 forages ne sont pas dotés de groupes électrogènes. Chaque fois que vous mettez à l’arrêt un forage, le temps que son fonctionnement reprenne, cela prend énormément de temps. Cette situation va engendrer des pénuries d’eau au niveau de certaines localités», a soulevé le président du comité d’initiative eau Touba, Maou Rahmati. Serigne Cheikh Bara Mbacké Lahat lui emboîte le pas et enfonce le clou. «Des chefs de services doivent éviter de ne pas tenir un langage de vérité au ministre de l’Intérieur dans ce genre de rencontre. Tout ce que vous avez dit concernant l’entretien des routes à Gouye Mbind relève de l’imaginaire».

Devant toutes ces préoccupations, le délégué régional de l’Ageroute a rassuré qu’elles seront prises en compte dans les 48 heures, au plus tard. Des échanges aplanis par les assurances livrées par le directeur de l’Office national des forages ruraux. Alpha Balla Guèye qui s’est vu délivrer un satisfécit par le Comité d’organisation, a annoncé d’importantes mesures prises en amont pour parer à tout manque d’eau dans la cité religieuse. Trois nouveaux forages, Touba Ndiaréme, Darou Karim et Ndisso, seront connectés au réseau. L’entretien de 16 stations cibles, la réparation et la pose des suppresseurs depuis le 17 août dernier, la mobilisation de 120 camions citernes, ont été certifiés. Alpha Balla Guèye a aussi insisté sur les innovations apportées dans le ravitaillement en eau avec l’option de cibler les forages des villages environnants comme Ndiouroul, Touba Belel, Ngabou, Kélel Diop… pour la dotation en eau des camions.

Tout de même, il n’a pas manqué de lancer un appel aux populations pour une utilisation optimale de l’eau pendant le Magal. Le ministre de l’Intérieur a clôturé la rencontre en insistant sur les inondations et les solutions prises pour libérer les quartiers touchés de la cité religieuse. Il a aussi donné des assurances sur les dispositions à prendre pour permettre à Touba de bien organiser son Magal.