NETTALI.COM – 2 ans dont 1 mois ferme, c’est la peine que le tribunal des flagrants délits de Dakar a infligée à Boulaye Ndiaye reconnu coupable de collecte illicite de données à caractère personnel et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Il a partagé les photos obscènes de sa copine qui a refusé sa main.

Restaurateur de son état, Boulaye Ndiaye imaginait faire le reste de sa vie avec la demoiselle, Dioba Diop. Très amoureux de cette dernière, il projetait de demander sa main et de faire d’elle la mère de ses futurs enfants. Hélas ! Un rêve qui ne se réalisera plus. Il a été largué par Dioba Diop après que la mère de cette dernière lui a signifié qu’elle n’acceptera jamais leur union. Selon la plaignante, sa mère lui a clairement dit qu’elle n’acceptera jamais son union avec Boulaye. C’est la raison pour laquelle elle a rompu avec celui-ci. Mais, renseigne la demoiselle de 20 ans, ‘’il a mal pris notre rupture. Il m’a dit que si ce n’est pas lui mon époux, je ne vais jamais me marier. Ainsi, pour ternir ma réputation, il a collecté à mon insu mes images obscènes qu’il a diffusées dans des groupes WhatsApp’’.

Poursuivant, elle renseigne qu’elle a été informée par sa sœur sur le fait que des images d’elle toute nue circulaient sur les réseaux sociaux. ‘’C’est lors d’un de nos appels vidéos qu’il a fait une capture d’écran qu’il a gardée. En plus de cela, il a envoyé un message vocal à Sira pour lui dire que j’ai eu à entretenir des rapports sexuels avec lui, plusieurs fois’’, peste-t-elle.

Entendu, le prévenu reconnaît la collecte, mais conteste la diffusion. Pour essayer de se disculper, il raconte qu’il avait perdu son portable à l’approche de la Tabaski. ‘’Peut-être que c’est la personne qui l’a ramassé qui a diffusé ces images’’, tente-t-il de convaincre, avant de donner une autre hypothèse. A l’en croire, c’est Sira, une demoiselle qui habite chez son ex-petite amie, qui les aurait volées du portable de celle-ci. A ce propos, il souligne que celle-ci les envoyait de temps à autre à ses contacts pour nuire à son ex. Mais sachant que ses tentatives sont vaines, il s’est résolu à s’excuser auprès de la partie civile avant de préciser : ‘’Je l’aime beaucoup. Je voulais l’épouser, mais sa mère a refusé notre union.’’

Cependant, de l’avis de la représentante du ministère public, ses excuses ne peuvent pas réparer le mal qu’il a causé à la partie civile. Ainsi, elle a requis deux ans d’emprisonnement dont six mois ferme contre le prévenu.

Au préalable, l’avocat de la partie civile a révélé que sa cliente a subi un énorme préjudice moral à cause de cette affaire. Selon la robe noire, un prétendant qui voulait l’épouser s’est désisté à cause de ces images qui n’honorent en rien sa cliente. Pour réparer ce préjudice, l’avocat a réclamé la somme de 5 millions de francs CFA pour le compte de Dioba Diop.

Un montant exorbitant, selon le conseil de la défense. Ce dernier estime que son client a tort, mais le tribunal ne doit pas être un endroit pour battre monnaie. Après avoir demandé que ce montant soit revu à la baisse, il a sollicité une application bienveillante de la loi pénale pour son client.

Après délibéré, le prévenu a été condamné à  2 ans dont a 1 mois ferme. Il doit allouer la somme d’un million de francs CFA à la partie civile.