NETTALI.COM – Les préparatifs du Grand Magal de Touba vont bon train. Cet évènement, se déroulant dans un contexte de pandémie à coronavirus, le président de la République instruit au ministre de la Santé de prendre toutes les dispositions pour un déroulement réussi de la cérémonie.

Le Magal de Touba 2021, prévu le 26 septembre prochain, a été au cœur du Conseil des ministres. Un événement qui, une nouvelle fois, aura lieu dans un contexte où la maladie du coronavirus dicte toujours sa loi même si l’on remarque une baisse des cas testés positifs. A cette occasion, le Président de la République a demandé au Gouvernement de prendre toutes les dispositions sanitaires, sécuritaires, logistiques, hydrauliques, électriques et d’assainissement requises, en vue du déroulement satisfaisant de cet événement international, qui rassemble des populations venues de l’intérieur du pays, de la sous-région et du reste du monde.

Le Chef de l’Etat invite, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, à déployer sur le terrain, en relation avec les autorités religieuses et le Comité d’organisation, un dispositif avancé de sensibilisation et de dotation de masques aux populations ; à renforcer notamment le personnel de santé, les équipements et la dotation en médicaments des structures sanitaires de la Région de Diourbel.

D’ailleurs en prélude à cet évènement, le Chef de l’Etat sera dans la cité religieuse le Samedi 18 septembre 2021, pour une visite de courtoisie au Khalife général des Mourides. Il en profitera pour procéder à l’inauguration de l’Hôpital de niveau 3 de Touba qui compte 300 lits. « Le Chef de l’Etat a indiqué que la réalisation de cet établissement sanitaire de dernière génération, un modèle en Afrique, illustre son ambition de doter Touba et son agglomération d’infrastructures multisectorielles de grande envergure, au regard du développement urbain et du rayonnement religieux de la localité », a indiqué le communiqué du conseil des ministres.

La question liée à l’intensification de la modernisation des structures et services de santé a été aussi abordée. Le Président Sall a rappelé que la pandémie de Covid-19 a révélé l’urgence de poursuivre l’exécution d’un plan cohérent d’investissement dans le secteur de la santé, soutenu par la mobilisation de ressources humaines de qualité. Il a indiqué, dans cette perspective, après la réalisation de quatre (04) nouveaux hôpitaux (Kaffrine, Kédougou, Sedhiou et Touba), la construction en cours de l’hôpital de Matam, à Ourossogui et le lancement prochain des travaux de la Polyclinique de l’Hôpital principal de Dakar, l’urgence de finaliser le programme spécial de reconstruction et de modernisation des établissements de santé.

Le président de la République invite, dès lors, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, à lui proposer, avant la fin du mois d’octobre 2021, un nouveau dispositif de gouvernance (Conseil d’Administration et organigramme des directions) et de renforcement des performances des hôpitaux et structures de santé