NETTALI.COM – Mis aux arrêts dimanche soir, Assane Diouf a été remis en liberté ce lundi, après son face-à-face avec le procureur du tribunal de Pikine-Guédiawaye. Cependant, il ne s’est pas encore tiré d’affaire car selon son avocat, il sera jugé le 15 septembre prochain.

L’automobiliste n’a pas jugé opportun de porter plainte contre l’activiste. Mais sur ordre de la hiérarchie, les policiers qui avaient procédé à l’interpellation des deux hommes sur les lieux ont retenu Assane Diouf qui est poursuivi du chef de destruction du bien d’autrui“, a pesté Me Cheikh Koureïssi Ba qui n’a pas apprécié le fait que le procureur s’est autosaisi dans une affaire dont la victime n’a pas porté plainte.

En réalité, la partie civile, un automobiliste habitant aux Almadies s’est désistée.

Rappelons qu’Assane Diouf est poursuivi pour destruction du pare-brise d’un particulier, avec qui il a eu une altercation lors de son live nocturne, très tard dans la soirée.