NETTALI.COM  – La préfecture de Ziguinchor a été ce matin le théâtre d’une bataille rangée entre militants de Pastef et partisans de Doudou Ka. Aucun blessé sérieux n’a été signalé. 

Les inscriptions sur les listes électorales mobilisent les états-majors politiques depuis quelques semaines. Chacun cherchant à enrôler le maximum de ses partisans. Ce qui soulève parfois des suspicions de fraudes. A Ziguinchor, il a fallu en venir aux mains ce matin.

Une bataille rangée a en effet éclaté ce matin à la préfecture de la capitale du Sud du pays. Pendant un bon moment, les militants de Pastef-Les patriotes se sont affrontés à des partisans de Doudou Ka, responsable local de l’Alliance pour la république (Apr). Les partisans d’Ousmane Sonko accusent les aperistes de transférer des électeurs afin de les inscrire sur les listes de la commune de Ziguinchor. Ce que dément formellement le camp de Doudou Ka. Les échauffourées qui ont éclaté entre les deux parties ont duré quelques heures, obligeant la police à intervenir pour les séparer et dégager les lieux.

Cependant, aucun blessé sérieux n’a été noté de part et d’autre. Il faut signaler que la commune de Ziguinchor constitue un enjeu important pour les responsables locaux de l’Apr. Beaucoup d’entre eux jouent leur avenir politique aux locales prévues en janvier 2022. Pour Pastef, l’enjeu reste le contrôle de la zone sud présentée comme un fief d’Ousmane Sonko. Ce dernier a, d’ailleurs, été investi par ses partisans de Ziguinchor pour briguer la mairie. Mais il n’a pas encore donné sa réponse.