NETTALI.COM – La question des inondations dans la région de Dakar est loin d’être réglée. C’est du moins l’avis de Mamadou Berthé. Invité de l’émission “Grand Jury” de ce dimanche 22 Août. Le secrétaire national du Rassemblement des écologistes du Sénégal trouve que les “opérations de pompages” menées sur le terrain ne vont pas juguler le mal.

Interpellé sur la question et sur celle de l’aménagement du territoire, Mamadou Berthé soutient que les Dakarois sont en train de subir “la mauvaise application ou l’inapplication d’un certain nombre de règles de planification de l’espace urbain“. Selon l’architecte, les occupations dans les zones urbaines doivent être “pensées, organisées et planifiées“. Ce qui n’est pas le cas, selon lui. ” Il se trouve que dans la planification de nos villes, il y a eu un déphasage entre la mise en œuvre des outils de planification et les occupations (…), notamment au début des années 80, avec cette période d’exode rural qu’on a tant évoqué, qui a fait qu’il y a eu un afflux massif de néo-urbains qui ont été directement occuper les zones qui, à leurs yeux, semblaient libres. Et le pouvoir en place n’a pas jugé utile de les déplacer tout de suite. Il a essayé de s’en accommoder et d’aménager plus ou moins de façon rationnelle les occupations telles qu’elles étaient. Or, elles n’étaient pas appropriées à de l’habitat, par exemple“, a-t-il expliqué.

De l’avis de Mamadou Berthé, “ces opérations de pompage de l’eau de la nappe (plan Orsec, Ndlr) ne régleront aucun problème et ne font qu’entraîner des pertes de ressources publiques énormes qui ne se justifiaient pas“. A l’en croire, ” malgré les efforts sérieux qui ont été faits et qui ont permis de soulager, par endroits, des populations, cette situation (ces inondations) va perdurer, car il n’y a pas un système d’évacuation par gravitation naturelle“.

Face à cette problématique, l’architecte pense qu’il y a lieu, aujourd’hui, de “trouver un habitat adapté“.

A cela, il ajoute la libération de tous les exutoires des eaux pluviales, y compris les canaux à ciel ouvert.