NETTALI.COM – Le Premier ministre malaisien Muhyiddin Yassin a annoncé lundi sa démission ainsi que celle de son gouvernement sur fond de tensions politiques croissantes, après avoir perdu le soutien de la majorité au Parlement.

Sa démission met fin à un mandat agité de seulement 17 mois et ouvre une nouvelle période d’instabilité politique pour le pays en proie à une flamblée de l’épidémie de coronavirus.

Le chef de gouvernement démissionnaire a précisé que la récente crise a été provoquée par son refus d’accéder à des demandes telles que l’abandon d’accusations de corruption, notamment contre des membres du parti fort du pays, l’Organisation nationale des Malais Unis (UMNO), écarté du pouvoir en 2018.

Muhyiddin Yassin restera chef du gouvernement à titre intérimaire, le temps que le roi de Malaisie, Al-Sultan Abdullah, désigne un nouveau dirigeant.

Le roi a exclu la tenue d’élections en raison de la pandémie et a déclaré qu’il invoquerait son pouvoir constitutionnel pour nommer un Premier ministre qu’il estime susceptible d’obtenir une majorité.