NETTALI.COM – L’Afrique doit s’unir pour produire son propre vaccin. C’est du moins l’avis de Mimi Touré. Invitée de l’émission Grand Jury, l’ancienne Première ministre milite pour “redonner les moyens à notre pharmacie nationale pour pouvoir faire face”.

C’est dommage d’ailleurs, qu’en Afrique, 54 pays, on ait pas produit de vaccins. Et cela doit être la priorité de l’Union africaine. C’est la souveraineté pharmaceutique d’une manière générale. La souveraineté sanitaire que l’on puisse produire sur place ce dont nos populations ont besoin “, a déclaré Aminata Touré.

En l’en croire, au sortir de cette pandémie, il faut que le plan de développement sanitaire du pays prenne en charge la production de matériels sanitaires sur place et même des médicaments.

C’était tout le sens de l’initiative de Bamako, il y a plusieurs décennies. Il faut que notre pharmacie nationale, qu’on lui redonne les moyens de pouvoir faire face“, précise-t-elle.

L’Afrique doit se prendre en charge. Notre pays fait partie de l’Union africaine. Chaque pays ne pourra pas produire son vaccin. Il faudra des accords. Mais nous avons de grandes universités. Il faut qu’on mette nos intelligences ensemble, qu’on ait un institut continental de production de vaccins pour les maladies qui concernent notre continent“, a fait savoir Mimi Touré.