NETTALI.COM – Invité de l’émission ’’Ndaari’’, sur Itv, mercredi, Abdoul Mbaye a volé au secours de Dr Babacar Niang. Le leader de  l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) révèle que des draps d’hôpitaux sont vendus dans des boutiques.

D’emblée, l’ancien Premier ministre a jugé que le ministre Abdoulaye Diouf Sarr ne doit pas porter plainte. “Quand on est dans une position telle que l’on ne peut pas vous poursuivre, ce n’est pas élégant de poursuivre autrui, d’autant plus si Babacar Niang raconte des contrevérités, il n’a qu’à se contenter de rétablir la vérité.”

Puis, Abdoul Mbaye de révéler que dans un hôpital de la place, après s’être acquitté de toutes les formalités pour être admis, pour avoir des draps, il faut traverser la route et les acheter dans une boutique du coin. “Au moment de mettre le drap, on remarque que le tampon de l’hôpital est apposé sur le tissu. Donc, il y a bien et bien coulage dans les hôpitaux. En tant qu’ancien chef du gouvernement, c’est inélégant qu’un ministre porte plainte contre un citoyen“, confie l’ex-Premier ministre.

Abdoul Mbaye, à l’appui de ses dires, compare : “Si vous quittez la Santé, il n’y a pas une production de 1 800 000 tonnes. C’est pourtant une contrevérité.” Et M. Mbaye de rappeler que tout cet argent décaissé dans le cadre de lutte contre le Coronavirus doit être entouré de plus de transparence. Il cite l’exemple de la DER et le Plan décennal de lutte contre les inondations pour conclure qu’il y une opacité totale, dans les dépenses.