NETTALI.COM- Le ministre du Travail recadre les employeurs qui interdisent d’accès à l’entreprise, aux travailleurs qui ne se sont pas fait vacciner. Samba Sy demande  de privilégier la sensibilisation et le dialogue et d’éviter de poser des actes discriminatoires.

En cette période où le variant Delta fait des ravages dans le pays, certains employeurs ont pris des mesures visant à interdire l’accès à l’entreprise aux travailleurs qui ne se sont pas fait vacciner ou à conditionner le bénéfice de certains avantages à la présentation d’un carnet de vaccination. Le ministre du Travail a fait une sortie pour dénoncer ces actes qu’il juge illégaux. « Etant donné qu’à l’état actuel de notre législation aucune disposition ne rend obligatoire la vaccination, ces procédés, discriminatoires et attentatoires aux droits des travailleurs, sont dépourvus de fondement juridique », a dit le ministre Samba Sy dans un document de presse.

Il a profité de l’occasion pour rappeler que le pouvoir d’organisation du travail de même que l’obligation de garantir la sécurité et la santé des travailleurs ne sauraient conférer à l’employeur la possibilité de refuser l’accès de l’entreprise à un travailleur au motif qu’il ne s’est pas fait vacciner.

Ainsi, le ministère en charge du Travail recommande aux employeurs de privilégier la sensibilisation et le dialogue au niveau interne, en s’appuyant sur les instances comme le collège des délégués du personnel, le Comité d’Hygiène et de Sécurité au Travail, le Comité interne de Dialogue social, etc. « Par ailleurs, ils peuvent se référer aux documents produits par la Direction générale du Travail et de la Sécurité sociale dès le début de la pandémie, notamment le guide « Milieu de travail et COVID-19 » et le guide sur la prévention de la COVID-19 en milieu de travail », indique la note.