NETTALI.COM- L’Amicale des Greffiers du Sénégal a un nouveau président. Il s’agit de Me Ibrahima Sarr qui a affiché ses ambitions et décliné sa feuille de route.

C’est maitenant officiel. Me Ibrahima Sarr, greffier au Tribunal du Travail Hors Classe de Dakar conduit les rênes de l’Amicale des Greffiers du Sénégal. Il a été élu, ce samedi, lors de leur Assemblée générale de renouvellement tenue au tribunal de Dakar. Il dit mesurer à sa juste valeur la mission qui leur est confiée lui et son équipe. Mais, s’engage-t-il : « nous ne ménagerons aucun effort pour mériter cette confiance car, nous pouvons compter sur la diversité des compétences, la générosité intellectuelle et l’engagement sans faille de l’équipe pour relever le défi, de faire rayonner le Greffe et le remettre à la place qui lui revient dans l’échiquier du service public de la Justice ».

Conscient que les chantiers le chantier est grand et les perspectives nombreuses, il souligne : « nous comptons nous ouvrir au public pour faire connaître le Greffe, son rôle dans les procédures judiciaires. Également nous comptons participer à la vulgarisation du civisme dans la construction d’un État de droit ». Pour le Greffe, réaffirme-t-il : « nous nous engageons à raffermir les liens de solidarité, d’entre aide, promouvoir son épanouissement, contribuer à la formation des greffiers ».

Auparavant, la présidente du bureau provisoire de l’amicale des greffiers du Sénégal ( AGS), Me Ngoné Diop Niang a précisé que leur amicale n’a rien à voir avec les scissions notées au sein du Sytjust. « L’Amicale des Greffiers du Sénégal n’est pas un nihilisme du syndicalisme, je veux le souligner. Elle est le nouveau visage du Greffe qui apportera une meilleure gestion interne de nos relations entre collègues et une diplomatie mieux structurée et mieux concertée avec la Chancellerie, les autres corps de la Justice et les institutions de la République », dit-elle. Avant d’ajouter : « Cette amicale n’est pas le prolongement de la scission qui existe au sein du Sytjust. Parce que l’amicale a existé bien avant la scission il y a 4 ans de cela ».

Par ailleurs, le bureau provisoire a profité  de l’assemblée générale constitutive pour lancer un journal. C’est une revue trimestrielle dénommée “Le Plumitif”. « On veut que ce journal, de par le nom, de par les intitulés des rubriques, de par le contenu des articles renvoie au greffe. Parce que notre métier est un peu méconnu du grand public. C’est un journal destiné aux greffiers et à tous les acteurs de la famille judiciaire mais aussi au grand public », explique, le coordonnateur, Me Pape Cheikh Ahmed Diack.  Le journaliste devenu greffier  précise que le journal est de 16 pages et est destiné à toute la famille judiciaire et aux justiciables.