NETTALI.COM – Ousmane Sonko ne met pas de gants. Face à la presse ce vendredi, il a accusé la France d’être la principale cause des maux de l’Afrique. Selon lui, il est temps de mettre un terme à tout cela. 

Face à la presse ce vendredi, le leader de Pastef-Les patriotes est largement revenu sur la loi antiterroriste votée par l’Assemblée nationale, la semaine dernière. Selon loi, cette “loi dangereuse” est l’œuvre des “conseillers étrangers” du chef de l’Etat.  “Macky Sall a des amis et des chefs qui lui parlent. Ces derniers ne sont pas des Sénégalais. Ce ne sont pas nos chefs religieux qu’il ne fait que manipuler. Il n’a pas de conseillers sénégalais“, laisse entendre Ousmane Sonko. A l’en croire, l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair fait partie des conseillers privilégiés du président sénégalais. Il cite également “Nicolas Sarkozy qui disait que les Africains ne sont assez entrés dans l’histoire, celui qui a mis le feu en Libye, qui a fait tuer kadhafi avec comme conséquence la guerre au Mali“. En plus de ces deux anciens chefs d’Etat, Ousmane Sonko ajoute l’ancien juge antiterroriste français Jean-Louis Bruguière.

Pour le leader de Pastef, les choses semblent donc clair. “Le principal problème du Sénégal vient de la France et de certains de ses hommes politiques, de ses agents secrets et de ses barbouzes. Le Sénégal n’a pas besoin de tous ces gens“, dit-il. Avant de poursuivre : “Nous sommes ouverts pour travailler avec tout le monde, mais ce dont on a besoin, c’est des investissements, des transferts de technologies, l’industrialisation de notre pays.”

Toutefois, Sonko admet que la France n’est pas responsable de tout. “Les vols, les détournements de deniers, le pillage de nos ressources, ce sont nos autorités, ce n’est pas la France même si elle a une part de responsabilités“, souligne-t-il. Avant d’ajouter : “Il est temps que la France nous foute la paix. Depuis le 15e siècle, elle ne nous a apporté que des problèmes. Aucune des anciennes colonies de la France ne parvient à s’en sortir. Il est temps que la France fasse comme l’Allemagne, première puissance économique d’Europe mais qui n’exploite aucun pays.” Ousmane Sonko est convaincu que “la France complote pour que Macky Sall puisse avoir un troisième mandat“. Mais il avertit : “C’est fini. La France ne nous imposera plus personne comme président de la République.”