NETTALI.COM – Après que le boss de la 2S TV a accusé la TFM de « voler » ses fréquences, Youssou Ndour est la cible d’une vraie campagne de déballage. Cette fois-ci, c’est le chanteur Idrissa Diop qui fait son procès. Ce dernier révèle le rôle décisif qu’il a joué dans la carrière du roi du Mbalakh, en des termes qui semblent confirmer la thèse du vol.

 Invité à l’émission « Sénégal ca kanam » animée par Mamadou Sy Tounkara, Idrissa Diop n’a pas hésité à confirmer le vol supposé de fréquences dont la TFM est accusée par sa rivale.

Ce doyen de la musique revient sur le rôle décisif qu’il a joué dans la carrière du roi du Mbalakh et révèle : « Youssou Ndour, quand il a eu 14 ans, il habitait chez moi. J’ai accompagné ses premiers pas dans la musique, alors qu’on lui mettait des bâtons dans les roues. C’est moi qui ai écrit ses premières chansons. Il était mon protégé, lui et Mbaye Dièye Faye, dans les années 70. Qu’il ne me pousse pas à déterrer la hache de guerre ! » menace Idrissa Diop, qui a joué avec de grands noms du show-biz, à travers le monde, en ce temps-là.

A l’instar d’El Hadj Ndiaye, Idrissa Diop confie qu’il ne prend pas Youssou Ndour au téléphone. « Il m’a envoyé des émissaires à plusieurs reprises. Je n’ai pas de problème particulier avec Youssou Ndour. J’ai son numéro. Si la culture sénégalaise respire et que tous les artistes sont contents, là je vais accepter d’échanger avec Youssou Ndour, mais là, tout le secteur traverse des difficultés», fait-il remarquer, avant d’en imputer la responsabilité à Youssou Ndour.

« Je comprends la colère d’El Hadj Ndiaye qui refuse de discuter avec Youssou Ndour au téléphone. C’est légitime cette colère de El Hadj Ndiaye. On a tout fait pour lui, mais il ne doit pas nous traiter avec irrespect. Qui il est Youssou Ndour pour que je l’appelle au téléphone ? Youssou lui-même dit qu’il regardait par le trou de la serrure pour contempler mes prestations, lorsqu’il était adolescent. C’est après que je lui ai laissé  le témoin, pendant mon exil de 30 ans. Il m’a déçu. Regarde ce que le président Macky Sall a fait pour la culture, c’est exceptionnel et personne n’a le droit de gâcher ce travail. On a fait les 14 régions du Sénégal, c’est partout la même chanson, la culture ne marche plus », ajoute l’invité de la 2S TV.

Pour finir, il invite You au sens du partage, non sans dénoncer la gestion de la SODAV par la sœur du roi du Mbalakh , Ngoné Ndour. « Ces affaires de roi ou d’empereur, ce n’est pas mon problème. Je n’ai pas de prétentions particulières. L’essentiel est de travailler pour son peuple à travers la culture. Personne ne peut nous impressionner. J’ai légué un héritage à Youssou Ndour et il doit le préserver», fait remarquer Idrissa Diop.