NETTALI.COM – Face au Parlement, hier, faire la lumière sur l’exécution du Programme décennal de lutte contre les inondations (PNDL), le ministre Oumar Gueye cite les quartiers de la capitale, voire du reste du Sénégal, supposément sortis des eaux. 

Nous ne verrons pas à Keur Massar  les pirogues que l’on a vues l’année dernière, lors des inondations’’. Cette promesse a été faite lundi 28 juin devant les députés, par le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires.

Oumar Guèye s’exprimait dans le cadre de la séance plénière organisée par l’Assemblée nationale pour présenter le rapport de la mission d’information parlementaire qu’elle avait mise en place pour faire la lumière sur l’exécution du Programme décennal de lutte contre les inondations (PNDL).Les pluies des 5 et 6 septembre 2020 avaient installé cette partie de la banlieue dakaroise dans les eaux, amenant le président de la République à débloquer15 milliards de FCFA.

Aujourd’hui, le maire de Sangalkam informe que“95% des travaux ont été réalisés sur un délai record de 5mois’’.Oumar Guèye  ajoute que “sur 10 km de réseau de drainage, 95% sont terminés. Sur 7 bassins de rétention, 5 sont déjà terminés’’.

Face aux parlementaires, il n’a pas manqué de citer les différents quartiers du Sénégal dans lesquels les problèmes d’inondations ont été“réglés’’:Dalifort, cité Soleil, Wakhinane Nimzatt, la mosquée de Touba, etc. Mais, regrette-t-il, “le problème des réalisations faites dans le cadre des assainissements, c’est qu’elles ne se voient pas. Les constructions sont enterrées et souvent oubliées’’.