NETTALI.COM- Les violences exercées sur le personnel de santé, la gestion de la pandémie du coronavirus, le déficit d’infrastructures hospitalières font sortir And GUEUSSEUM de ses gonds. Cette alliance de syndicalistes de la santé menace tout simplement d’aller en grève.

L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) SUTSAS-SUDTM SAT Santé/D-CNTS/Santé AND GUEUSSEUM est dans tous ses états. Elle est montée au créneau pour condamner avec la dernière énergie « l’ignoble tentative de viol et d’agression physique barbare perpétrée contre Gnima SAGNA, Sage-femme au poste de santé de Fajal (district sanitaire de Joal) et aussi celle physique dont est victime Marame NDOYE au poste de santé de Gorom2 (district sanitaire de Sangalkam) ».

A en croire cette alliance, ces violences, considérées comme gratuites et sans aucune suite dissuasive, interpellent le Ministre de la Santé et de l’Action sociale au moment où ces infirmier(e)s chef de poste (ICP) et Sages-femmes d’état, piliers du système, logés dans des abris peu décents et sans indemnités, respectables et honorant difficilement leurs factures d’eau et d’électricité, ne bénéficient d’aucun gage de sécurité.  « AND GUEUSSEUM n’hésitera pas, si ce péril devrait perdurer, à donner un mot d’ordre de boycott du service de nuit dans les postes de santé et les maternités dans l’insécurité totale », prévient l’organisation syndicale dans un communiqué de presse.

Mieux, AND GUEUSSEUM flétrit les violences faites sur les manifestants par les forces de l’ordre et les forces occultes tout comme celles estudiantines et scolaires subies par les enseignants et soutient le SAES dans son combat contre « l’arrogance, l’indiscipline et la terreur à l’endroit de nos stoïques soldats du savoir qui méritent un meilleur traitement pour un sort meilleur. »

Par ailleurs, l’alliance dénonce ce qu’elle appelle le dilatoire du Ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) dans l’élaboration de l’arrêté organisant la formation complémentaire des techniciens supérieurs de la santé. Ce, en vue de leur reclassement au moyen de comités créés par son département incluant les pourfendeurs du décret tout en excluant les initiateurs et défenseurs (SUDTM-SAT Santé/D-CNTS Santé) de sa signature avec pour conséquence un éternel surplace inacceptable dans la démagogie. C’est pourquoi AND GUEUSSEUM, prenant à témoin l’opinion publique, rend le Ministre de la Santé et de l’Action sociale responsable de toute détérioration du climat social dans le secteur.

S’agissant de la pandémie, AND GUEUSSEUM continue de déplorer le relâchement quasi total des décideurs, des populations et des techniciens dont les conséquences redoutables charriées par les nouveaux variants de toutes sortes se passent de commentaires.

Par ailleurs, l’extension de la carte hospitalière par le chef de l’État avec la réalisation de quatre (04) hôpitaux ultra modernes de dernières générations est salutaire dans le cadre de la couverture sanitaire universelle du fait de la matérialisation de la référence sanitaire ultime régionale.

Enfin, l’ASAS salue la prometteuse séance technique d’ouverture des négociations Gouvernementales / AND GUEUSSEUM présidée par le Directeur général de la Fonction  Ce, en attendant les autres rencontres ministérielles sectorielles et la plénière gouvernementale de prise de décisions envisagée sous peu.