NETTALI.COM- Attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour proxénétisme, Assane Ndiaye a écopé de 2 mois avec sursis. Là où les quatre prostituées, avec qui il a été arrêté, ont été relaxées

Exerçant leurs activités à la Cité imbécile, le proxénète, Assane Ndiaye et les 4 prostituées en l’occurrence A. Wade, A. Diop, M. F. Fall et A. Cissé ont été interpellés suite à l’exploitation, par les éléments enquêteurs, d’un réseau de prostitution et une exploitation irrégulière de boissons alcoolisées. En outre, la descente faite dans cette maison, sans aucune commodité, a permis aux éléments enquêteurs de mettre la main sur beaucoup de préservatifs.

Devant le prétoire, Assane Ndiaye a reconnu partiellement les faits. Il reconnaît être un vendeur clandestin de boissons alcoolisées et rejette l’accusation relative au proxénétisme. Ce, malgré les charges de certaines prostituées contre lui. Des déclarations qui contrastent avec celles qu’il avait faites à l’enquête préliminaire où il reconnaissait les faits. Dans sa déposition, il avouait que lorsque les prostituées A. Cissé et M. F. Fall recevaient des clients fouteurs de troubles, c’est lui qui les aidait en les maîtrisant avant de les expulser. Toutefois, précise-t-il : « je ne recevais pas de rémunération pour ça comme l’a souligné la dame sur procès-verbal ».

Toujours pour se défendre, Assane Ndiaye déclare qu’il ne partage pas la même maison avec ses autres co-prévenues. Ces dernières, dit-il, ont été arrêtées chez lui mais, il dit ne pas les connaître.

Pour sa part, la demoiselle de 22 ans, résident à Rufisque, A. Wade a aussi réfuté les faits de prostitution. Mais, elle avait soutenu qu’elle était une prostituée par le passé. Ainsi, elle a décroché pour s’adonner à la fabrication des perles. « J’ai arrêté la prostitution depuis le mois de décembre dernier, période où je gagnais, chaque jour, 20 mille francs CFA. J’ai arrêté maintenant. Aucun préservatif n’a été trouvé dans ma chambre », explique-t-elle.

Âgée de 21 ans, A. Diop a, quant à elle, souligné avoir pris retraite du plus vieux métier au monde il y a 2 mois pour se reconvertir en femme de ménage aux Hlm.

Par ailleurs, le représentant du procureur même s’il n’est pas convaincu de la culpabilité de A. Wade et de A. Diop, il a requis leur relaxe pure. Mais, s’agissant de Assane Ndiaye, il a sollicité 6 mois dont 1 mois ferme pour les délits de proxénétisme et d’exploitation irrégulière de débit de boissons alcoolisées. Pour lui, Assane aidait les prostituées à expulser les clients troubleurs. Et c’était dans le but de les aider à exercer tranquillement leur activité de prostitution. Il s’y ajoute que Assane empruntait des sous par moment à M. F. Fall.

Finalement, le tribunal a partiellement suivi les réquisitions du parquet en relaxant les filles avant de condamner Assane Ndiaye à 2 mois de prison assortis du sursis.