NETTALI.COM – Assimi Goïta, le colonel à l’origine du coup d’Etat d’août 2020 au Mali, s’est engagé lundi à superviser une transition vers des élections démocratiques lors de sa prestation de serment comme président par intérim.

La Cour suprême du Mali avait déjà désigné le mois dernier ce colonel, qui a démis de leurs fonctions le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane, comme étant le nouveau président par intérim.

“La situation nous offre l’opportunité de remettre le processus de transition dans la direction souhaitée par la population”, a déclaré Assimi Goïta, vêtu d’un uniforme d’officier gris foncé.

Le dirigeant a promis de mettre en oeuvre “les mesures nécessaires à la réussite de la transition, notamment l’organisation d’élections crédibles, justes et transparentes qui se tiendront comme prévu”.

La France a annoncé la semaine dernière qu’elle suspendait à titre conservatoire ses opérations militaires conjointes avec les forces maliennes, une décision destinée à faire pression sur la junte militaire pour qu’elle rétablisse un gouvernement civil.