NETTALI.COM – La France “a décidé de suspendre les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes”, a annoncé jeudi le ministère des Armées, après le récent coup d’État du 24 mai. Et cela “dans l’attente de garanties” sur un retour des civils au pouvoir à l’issue d’élections prévues en février.

La France a suspendu à titre conservatoire “les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes”, a annoncé jeudi 3 juin le ministère français des Armées dans un communiqué. Une décision liée à crise politique en cours au Mali et qui sera réévaluée dans les prochains jours. La force française Barkhane, forte de 5 100 militaires au Sahel, continuera d’opérer mais pour l’heure en solo, précise-t-on.

Cette annonce intervient après que le président français Emmanuel Macron a déclaré dans un entretien au Journal du Dimanche que la question d’un retrait de l’arme française au Mali se posait après le nouveau putsch militaire survenu à Bamako en mai.

Le chef de l’État a souligné par ailleurs en début de semaine que l’armée française ne pouvait combattre à elle seule le terrorisme au Sahel et que sa présence sur le terrain nécessitait le renforcement d’institutions stables et légitimes.