NETTALI.COM – Comme annoncé, mardi, deux députés ont déposé une question écrite au ministre des Forces armées sur l’acquisition de l’avion présidentiel.

Dans leur correspondance, Cheikh Bamba Dièye et Abdou Mbacké Bara Doly ont signifié  à Sidiki Kaba que les rubriques du Budget du Ministère des Forces armées, bien que votées fréquemment sans débat, «font état d’acquisition d’avions de combat, d’hélicoptères, de navires, de vedettes, de chars de combat, etc. tout en inscrivant les montants y relatifs.»

Pour eux, dire que le prix de l’avion était inscrit dans les lois de finances initiales depuis 2019, est une «assertion » qui « ne peut prospérer». Ils soulignent dans leur texte, que l’ire des Sénégalais n’est, en vérité, point liée à la cachoterie qui entoure cet achat, encore moins son coût, mais plutôt à l’opportunité de cette dépense de prestige, alors qu’on clame sur tous les cieux, l’annulation de la dette en ces temps de pandémie.

Ainsi, ils ont envoyé 7 questions au ministre. «Concernant l’acquisition du nouveau A320 Néo, l’autorisation donnée par l’Assemblée nationale se trouve dans quelle loi de finances et plus précisément, quel est le chapitre ou la rubrique budgétaire ayant supporté ladite dépense?», demandent-ils à Sikidi Kaba.

Ensuite, ceux-ci lui demandent les critères qui ont présidé au choix d’Airbus, la date où l’avion a été commandé, combien il a couté, quels sont les différents montants versés au constructeur et la date de réception ; et «s’il est avéré que l’ancien avion a été vendu à 5 milliards et à quelle date le produit de cette vente a été encaissé dans les comptes de l’Etat à la BCEAO ?».