NETTALI.COM – Dans un article intitulé “Cameroun : bataille d’influence autour de Sodecoton”, Jeune Afrique nous apprend que le groupe Advens veut devenir l’actionnaire de référence du principal opérateur agro-industriel du septentrion camerounais. Face à lui, une partie des élites locales et des producteurs montent au créneau.

Bebnone Payounni est vent debout. Le vice-président de Confédération nationale des producteurs de coton (CPNC), regroupant pratiquement 200 000 cotonculteurs, s’active contre l’offensive entamée depuis deux ans par Abbas Jaber,  visant à monter au capital du fleuron agro-industriel du septentrion camerounais.

“Le patron d’Advens-Géocoton, détenteur de 30 % du capital de la Société de développement du coton (Sodecoton) contre 59% pour l’État du Cameroun, fait du lobbying auprès des autorités camerounaises pour en devenir l’actionnaire de référence. Son groupe avait auparavant tenté – sans succès – une offensive sur des sociétés cotonnières au Togo et au Tchad”, informe encore Jeune Afrique.