NETTALI.COM  – Le décès de l’élève sous-officier Abdoul Kader Johnson n’est pas accidentelle. Elle est naturelle. C’est du moins ce que dit la police dans un communiqué. 

Elève sous-officier en formation à l’école nationale de Police, Abdoul Kader Johnson est décédé dans des conditions non encore élucidées. Du coup, il y a eu beaucoup de commentaires et de supputations. Ce qui a obligé la Police nationale à publier un communiqué pour donner sa version des faits.

D’emblée, le communiqué précise que contrairement à ce qui a été dit, Abdoul Kader Johnson n’a pas fait le déplacement au Centre d’instruction de Thiès où il devait subir la formation initiale. Et pour cause, “il se plaignait de douleur au niveau des membres inférieurs“, révèle la Police nationale. La même source indique que le défunt avait même été interné à l’infirmerie où est resté jusqu’au vendredi 23 avril 2021 avant d’être évacué à l’hôpital Principal où il décédera plus tard. D’ailleurs, souligne le communiqué de la Police, l’autopsie a conclu à “une mort naturelle à la suite d’une défaillance multiviscérale sur terrain de cardiopathie ischémique et d’hépatopathie chronique“.

Abdoul Kader Johnson est décédé, selon diverses sources, au cours de sa formation à l’école nationale de Police. Son père Me Rassoul Johnson, huissier de justice, conteste les résultats de l’autopsie. Il a même saisi le parquet d’une plainte pour que la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de son fils.