NETTALI.COM – L’on ne lutte mieux contre la pauvreté que si les décideurs économiques, à la haute maitrise des nouveaux outils de gestion, sont à la pointe de ce combat. Telle est la position déclinée par la la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye.

 

Pour générer massivement des emplois rémunérateurs, il faut l’engagement des décideurs économiques maîtrisant les nouveaux outils de gestion. C’est l’idée forte préconisée par la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye.

“La génération massive d’emplois rémunérateurs, condition sine qua non de la victoire sur la pauvreté, n’est possible qu’avec la présence et l’engagement des décideurs économiques, compétents, résolument tournés vers la modernité et maîtrisant les nouveaux outils de gestion et de management”, a déclaré la patronne du Hcds, à l’ouverture des travaux de la 21ème session de l’assemblée générale du Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS), en présence de plusieurs chefs d’entreprises, d’officiels ainsi que des partenaires techniques et financiers.

Toutefois, souligne Innocence, l’Etat également “a un rôle important à jouer pour créer les conditions idéales de l’émancipation de l’appareil de production et de services du pays”.

“Ce rôle est devenu aujourd’hui plus crucial et doit être plus efficace, car le monde connaît une globalisation totale, un libéralisme non contrôlé et une spéculation financière qui prend de plus en plus le pas sur l’économie réelle”, précise celle qui fut ministre en charge de la Fonction publique, sous le magistère de Abdoulaye Wade.

“Cette situation, ajoute-t-elle, engendre des crises cycliques qui perturbent durablement l’ordre économique et social de notre planète”.

La présidente du Haut conseil du dialogue social a ainsi félicité le MEDS et son président Mbagnick Diop qui, “de manière constante, font preuve d’imagination et de vision pour trouver des solutions” aux nombreux questionnements de l’économie nationale.

“Nous vous encourageons à poursuivre vos efforts qui constituent un gage de succès pour l’économie de notre pays”, a-t-elle, enfin,  manifesté la volonté du Haut conseil du dialogue sociale d’accompagner le secteur privé sénégalais, pour un environnement des affaires attractif et stable.