NETTALI.COM – Le leader de « Gueum Sa Bop » a jeté un gros pavé dans la mare de Ousmane Sonko, accusé de viols avec violence, par la masseuse Adji Sarr. Le patron de D-Media dit qu’il n’est pas dans le secret des dieux pour savoir ce qui s’est réellement passé entre l’opposant et la jeune femme.

Pourquoi le patron de D-Media était-il en première ligne, dans le combat pour la libération de Ousmane Sonko ?

En clair, interrogé par Babacar Fall, animateur de Faram Facce,  sur cette affaire qui a défrayé la chronique, Bougane a déclaré : «  Dieu seul sait ce qui s’est réellement passé entre Sonko et Adji Sarr ».

Au cours de cette émission, le patron de D-Media a théorisé le patriotisme économique et déploré la mainmise des Marocains qui contrôlent 68% du secteur bancaire sénégalais.  Il a cité l’exemple de Joni Joni qui, selon ses dires, réalisait un chiffre d’affaires de 17 milliards par mois, employait 350 personnes embauchées et disposait de 19 000 points de service au Sénégal. « Aujourd’hui, ce qui s’est passé sous Abdoulaye Wade, se répète sous Macky Sall. Les entrepreneurs sont liquidés quand ils ne sont pas avec le pouvoir en place. Je ne suis pas un homme à me plaindre, j’accepte toute épreuve avec stoïcisme », souligne Bougane Gueye Dany ; non sans préciser que la mission d’inspection envoyée auditer ses entreprises a conclu qu’il n’y pas nécessité de redressement fiscal.

« Entre Ousmane Sonko et vous, qui est le meilleur candidat », interroge Babacar Fall. Bougane de répondre, de but en blanc : « Je suis le meilleur candidat pour diriger le Sénégal. J’emploie plus de 500 Personnes. Si on m’aide à intégrer le marché de la CEDEDO, je vais employer plus de personnes », déclare-t-il, en outre.