NETTALI.COM – Le président de la République avait donné des instructions fermes pour la reprise des activités de MediS Sénégal, jour la seule usine pharmaceutique, mais depuis lors rien de changé sous le soleil.

MediS Sénégal souhaite reprendre ses activités, conformément aux directives du chef de l’Etat. En effet, le 21 avril 2020, le président Macky Sall a demandé au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour le redémarrage, en urgence, des activités de production de MédiS Sénégal. Macky Sall a également fait des rappels de sa directive pour la relance de MédiS, à plusieurs reprises, en Conseil des ministres, le 15 juillet 2020, le 27 janvier 2021 et le 10 mars 2021.

La section syndicale de la société affirme, dans un communiqué, que “depuis plusieurs mois, les deux conventions qui matérialisent les mesures d’accompagnement de l’Etat du Sénégal à MédiS, préconisées par le chef de l’Etat, sont en attente de signature au niveau des ministères des Finances et de la Santé, bloquant ainsi la relance de l’entreprise. Cette attitude est incompréhensible et inconcevable par rapport à la volonté de souveraineté pharmaceutique, au Programme de relance de l’économie nationale et à la sauvegarde des emplois’’. De ce fait, les employés qui sont restés 14 mois sans salaire, ni couverture médicale sont plongés, avec leurs familles, dans la pauvreté, l’angoisse et la frustration.

A en croire toujours les syndicalistes, tous les médicaments du portefeuille de MédiS Sénégal, qui soulageaient la classe moyenne du Sénégal, sont actuellement en rupture sèche dans les pharmacies et les établissements de santé. MédiS Sénégal était jusqu’à ce jour la seule usine pharmaceutique sénégalaise disposant d’un procédé complet de fabrication et de conditionnement de comprimés, de sirops et d’injectables, couvrant plusieurs domaines thérapeutiques et avec des prix accessibles à la population sénégalaise.

Toutefois, après trois années d’exploitation, le 15 janvier 2020, MédiS Sénégal a arrêté toutes ses activités, pour motif de pertes financières.