NETTALI.COM – Le chef de l’Etat Macky Sall a brisé le silence sur l’affaire de viol présumé qui oppose le leader du Pastef, Ousmane Sonko, à la masseuse Adja Sarr.

En clair, nous informe la livraison de ce mardi du journal les Echos, Macky Sall a estimé que Ousmane Sonko, sans le citer nommément doit répondre à la convocation de la justice.

«Quand quelqu’un est convoqué par la justice, il doit répondre, car  beaucoup de personnalités politiques sont allées répondre quand elles ont eu un différend avec la justice. Wade, Idrissa Seck et moi l’avions fait», aurait dit le président de la République.