NETTALI.COM – La maison du Parti socialiste a été attaquée, dans la foulée des protestations pour la libération de Ousmane Sonko, la semaine dernière. Les verts de Colobane condamnent et mettent en garde contre toute tentative de récidive.  Aminata Mbengue Ndiaye et ses camarades vont ainsi porter plainte.

La maison du Parti socialiste Léopold Sédar Senghor n’a pas été épargnée lors des manifestations notées la semaine dernière à Dakar. Elle ”a subi de violentes attaques, perpétrées par une centaine d’individus munis de cailloux, d’armes blanches et à feu ainsi que de divers autres objets’’, signale-t-on dans un communiqué publié hier.

“En surnombre, face au personnel de sécurité des lieux qui a préféré éviter des affrontements et un bain de sang, les assaillants ont vandalisé les locaux, en se livrant à une vaste opération de saccage et de pillage de la maison du Parti, du sous-sol au 1er étage, avant de mettre le feu à des véhicules cyclomoteurs et aux pièces du rez-de-chaussée’’, évalue-t-on.

Ainsi, le PS “condamne énergiquement de tels actes de violence aveugle et gratuite, que rien ne justifie. Contraires à la morale ainsi qu’aux valeurs de liberté et de démocratie, ces actes, commis contre le patrimoine commun de ses militants, symbole de l’histoire politique de notre pays, ont occasionné un lourd préjudice’’.

Aminata Mbengue Ndiaye et ses camarades prennent à témoin l’opinion nationale et internationale, et “attirent l’attention sur la gravité de certaines déclarations, notamment celles tenues, à travers la presse et les réseaux sociaux, par un ex-militant du parti, dont les propos portent à croire qu’il ne serait pas étranger aux actes de lâcheté perpétrés contre son siège’’.

Par ailleurs, le PS annonce une plainte. “Aussi, le Parti socialiste prendra-t-il toutes dispositions conformes à la loi, pour assurer la sécurité de son patrimoine, contre toute tentative de récidive. Le Parti socialiste exprime sa solidarité à l’endroit de toutes les victimes des violences survenues ces derniers jours et s’incline pieusement devant la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie, pendant ou à la suite de ces manifestations’’, ajoute-t-il.