NETTALI.COM – Le Mouvement de défense de la démocratie (M2d) ” Aar sunu démocratie “, a encore haussé le ton après un vendredi marqué par plusieurs manifestations ayant causé des morts. En conférence de presse ce samedi, le Mouvement de Défense de la Démocratie (M2D) regrette ces vies perdues et exige la libération immédiate de tous les prisonniers politiques “illégalement et arbitrairement” détenus dans les prisons de Macky Sall.

Le régime est incapable de sentir et comprendre les pulsions profondes de cette jeunesse désemparée, parce que trahie par son gouvernement corrompu et inapte “, a réagi M2D sur la sortie du ministre de l’Intérieur vendredi soir.

” Macky Sall s’est caché derrière son ministre de l’intérieur, Antoine Diome, pour insulter tout le peuple sénégalais en taxant cette vaillante jeunesse de terroristes pour faire plaisir à certains de ses parrains étrangers. Le propos belliqueux, le ton martial et la rhétorique guerrière employés par ce ministre cachent pourtant mal son profond désarroi et sa peur panique qui transparaissaient à vue d’œil, sur son visage, sa gestuelle et son langage corporel “, notent les membres du mouvement.

Le M2D rappelle que le mot d’ordre reste maintenu et rappelle ses exigences qui sont la ” libération immédiate de tous les prisonniers politiques illégalement et arbitrairement détenus dans les prisons de Macky Sall, le rétablissement immédiat des signaux des télévisions Walf et SenTV et la reconnaissance et le respect du droits des citoyens à la manifestation pacifique conformément à la Constitution “.

Il demande aussi, ” l’ouverture d’une enquête pour identifier, juger et condamner, tous les individus mêlés de près ou de loin au complot sordide ayant conduit notre pays dans cette crise grave et dangereuse “.

Le M2D appelle le Peuple Sénégalais à ” descendre massivement dans les rues de Dakar et dans les régions, départements, communes et villages pendant 3 jours à compter du lundi 8 mars, jour de lutte et d’affirmation des droits des femmes, qui seront invitées à sortir et à marcher aux côtés de leurs petits-enfants et enfants pour les aider dans leur quête d’un avenir meilleur “.