NETTALICOM – Hier, en début de soirée, de jeunes Rufisquois ont pris d’assaut la rue. Dans leur furie, ils ont commencé à brûler des pneus sur la route, devant le stade Ngalandou Diouf.

La police a réprimé la manifestation, poussant les jeunes à se replier pendant un moment avant de revenir en force. Non contents de leurs actes, ils sont descendus vers la mairie de Rufisque-Ouest.

Vers 22 h, ils ont pillé les lieux, emportant chaises, brouettes et des produits détergents. Ils ont ensuite mis le feu au bâtiment. Des militaires de la caserne de Bargny sont venus à la rescousse. Les jeunes ont alors se sont alors rabattus vers le rond-point HLM. Jusqu’au-delà de 22 h, ils faisaient face aux hommes en tenue. Les heurts avaient cessé. Les militaires constituaient une haie le long de la route pour dissuader les manifestants. Armés de pierres, ils leur faisaient face et les provoquaient par moments. Ils ont fini tout de même par se disperser.