NETTALI.COM- Le Gouvernement réagit aux violentes manifestations qui émaillent le pays depuis mercredi après l’arrestation de Ousmane Sonko pour trouble à l’ordre. Dans un communiqué, il brandit des menaces contre les manifestants et certains médias.  

” Les manifestations notées les mercredi 03 et jeudi 04 mars 2021, en violation flagrante de l’état de catastrophe sanitaire proclamé le 20 février 2021, ont donné lieu à des actes regrettables de vandalisme et de violence, ayant malheureusement conduit à une mort d’homme en la personne de Cheikh Ibrahima Coly”, souligne le Gouvernement. Qui présente ses condoléances et exprime sa compassion à la famille de la victime. Le communiqué  rappelle  qu’une enquête a été diligentée pour déterminer les circonstances du décès.

En outre, le Gouvernement condamne ” fermement les actes de violence, les pillages et destructions de biens publics et privés et exprime sa solidarité aux personnes physiques et morales impactées par ces actes, dont les instigateurs, auteurs et complices seront recherchés et poursuivis conformément à la loi”.

Poursuivant ses menaces, ” le Gouvernement met en garde contre la couverture tendancieuse des événements par certains médias, de nature à attiser la haine et la violence”. Aussi  promet-il de ” continuer à prendre toutes les dispositions nécessaires au maintien de l’ordre public conformément aux lois et règlements en vigueur”.