NETTALI.COM  – Entendre Ousmane Sonko ce mercredi serait une violation de la loi. C’est du moins ce que soutient Moussa Tine. Ce  juriste et ancien député fonde son assertion sur la saisine du Conseil constitutionnel par un groupe de parlementaires.

Un groupe de 18 députés vient de saisir le Conseil constitutionnel. Ces parlementaires demandent l’annulation de la levée de l’immunité du député Ousmane Sonko votée la semaine dernière par l’Assemblée nationale.  Selon Moussa Tine, ancien député, cette saisine ne peut pas rester sans conséquence.

Les députés viennent de déposer, contre récépissé, un recours en annulation de la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko. Le juge du 8e cabinet doit suspendre immédiatement la convocation du député jusqu’à décision des sages. La loi ne laisse aucune alternative“, écrit Moussa Tine, par ailleurs président de l’Alliance démocratique Peñcoo.