NETTALI.COM – Face à la presse ce lundi, Ousseynou Dieng a rappelé l’urgence d’assainir le secteur de la presse. Pour le directeur de cabinet du ministre de la Communication et de la culture, la nouvelle carte nationale de la presse et l’assainissement de la profession peuvent assurer la survie de ce secteur.

Comme promu, le chef de l’Etat a signé le 3 janvier le texte d’application du code de la presse et le 27 janvier, le texte a été immatriculé et j’ai même partagé. C’est vrai, il reste d’autres textes car nous avons 17 réformes du secteur. Mais la réforme numéro 1 est l’assainissement de la profession à travers l’instauration d’une carte de presse“, a déclaré Ousseynou Dieng en conférence de presse.

Nous avons voulu qu’une innovation soit apportée avec l’assainissement de la profession à travers l’instauration d’une carte de presse. Car ce secteur là est pollué comme tous les secteurs. Et nous faisons face à des défis énormes “, insiste-t-il.

Le directeur de cabinet du ministre de la Communication et de la culture invite par ailleurs tous les acteurs à s’impliquer dans cette phase d’assainissement du secteur de la presse.

On a laissé faire depuis très longtemps, aujourd’hui pour reconstruire cet écosystème de la presse, ça va demander beaucoup d’énergie, beaucoup de volonté et on est obligé d’aller dans ce sens si nous voulons la survie de ce secteur“, précise Ousseynou Dieng.

A rappeler que le dépôt des dossiers pour l’obtention de la carte nationale de presse démarre le 15 mars prochain. Une annonce faite ce lundi par le président commission de la carte nationale de presse, Daouda Mine.