NETTALI.COM – Birame Soulèye Diop est en prison. L’administrateur général de Pastef et Abass Fall, son camarde de parti, sont inculpés pour association de malfaiteurs, complicité de diffusion de contenus contraires aux bonnes mœurs, menaces de voie de fait et violence.

Birame Soulèye Diop, l’administrateur de Pastef, Abass Fall, Patricia Gandoul Dahirou Thiam, Fatima Mbengue et Bawaré Dia, sont inculpés pour association de malfaiteurs, de complicité de diffusion de contenus contraires aux bonnes mœurs, de menaces de voie de fait et violence.

Seuls Birame Soulèye Diop et Abass Fall sont placés sous mandat de dépôt, ce mardi, les autres étant placés sous contrôle judiciaire.

Pour mémoire, l’administrateur général du Pastef, Birame Soulèye Diop, a été placé en garde à vue à la Division des investigations criminelles (Dic) le vendredi dernier alors que son épouse a été arrêtée quelques jours plus tôt. Les hommes du commissaire Aliou Ba, le chef de la Dic, reprochent les faits de diffusion de fausses nouvelles, menace de morts et diffusion d’écrits contraires à nos valeurs et association de malfaiteurs à Patricia Mariame Ngandoul, l’épouse de l’administrateur du Pastef, Abass Fall (le patron du Pastef-Dakar), Fatima Mbengue (Frapp/France dégage), Bawar Dia et Dahirou Thiam.

Ce dernier, Ingénieur en télécommunication, a été arrêté après la déposition de Bawar Dia, en service à la Sonatel-Médina. Lors de son interrogatoire, alors qu’il était en garde à vue, il avait entre autres, indiqué aux enquêteurs que c’est Dahirou Thiam qui lui aurait demandé de réactiver la fameuse puce qui aurait servi à menacer des autorités, alors qu’elle était suspendue en ce moment-là. Il avait aussi confirmé avoir fourni les numéros de certaines autorités avant de jurer qu’il ne savait pas que c’était pour délivrer des menaces. Fatima Mbengue de “Frapp” elle, a été arrêtée et placée en garde à vue, mercredi. Elle aurait des liens, selon l’enquête, avec l’agent de la Sonatel Bawar Dia.

Pour le cas de Patricia Mariame Ngandoul, épouse de l’administrateur général de Pastef, elle, a été dénoncée par Fatimata Traoré, agent à la société d’intérim « Sen Set group» qui avait acheté la puce en cause à sa demande. Abass Fall (Pastef-Dakar) quant à lui était retenu depuis dimanche pour «atteinte à la sûreté de l’Etat, menaces de mort et diffusion de fausses nouvelles». Entendu vendredi pendant plusieurs heures par les limiers de la Dic, Biram Soulèye Diop a été placé en garde à vue.

Ils ont été auditionnés par les éléments enquêteurs sur l’affaire des présumés menaces de morts à l’encontre des autorités du pays, diffusion de fausses nouvelles et diffusion d’écrits contraires aux bonnes mœurs.