NETTALI.COM – Le président du groupe parlementaire Liberté et démocratie,  Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly, s’oppose à la levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko. Une procédure qu’il considère comme un forcing.  Le député soutient cependant que sa coalition va continuer à défendre le leader de Pastef.  Toutefois, son frère de Bokk Gis Gis, Serigne Abdou lui demande de faire comme Cheikh Bamba Dièye et Moustapha Guirassy : démissionner. 

Nous étions dans la commission ad hoc. Nous nous sommes réunis et ils ont donné le dossier à l’Assemblée nationale. Mais nous campons sur notre position. Autrement dit nous ne sommes pas d’accord pour la levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko“, a déclaré ce lundi Cheikh Mbacké Bara Dolly.

Nous allons continuer à défendre Ousmane Sonko. Nous ne serons jamais d’accord sur ce forcing pour lever l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko“, poursuit-il.

A la question de savoir s’il a démissionné de la commission ad hoc comme l’ont déjà fait Moustapha Guirassy et Cheikh Mamadou Abiboulaye Dièye, le président du groupe parlementaire Liberté et démocratie répond en ces termes : ” Non, je n’ai pas démissionné car j’ai des supérieurs, des gens tels que Me Abdoulaye Wade, Pape Diop, Mamadou Diop de Croix, Mamadou Lamine Diallo qui ont de l’expérience en politique. Donc la coalition que je dirige a décidé de rester dans la commission ad hoc, continuer la lutte afin de ne pas faire la politique de la chaise vide“.

Revenant sur la décision que la commission ad hoc a prise ce lundi, Cheikh Mbacké Bara Dolly dira : ” Puisque Ousmane Sonko n’est pas venu aujourd’hui, la commission ad hoc a décidé de soumettre le dossier à la plénière. Mais de notre côté, nous avons dit non pour que notre refus soit dans le rapport afin que demain, on saura que nous avons refusé de participer à la levée de l’immunité parlementaire de Sonko“.

Toutefois, le député Cheikh Abdou Bara Doly du parti Bokk Guiss Guiss a pris le contre-pied du président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie, en demandant à ce dernier de faire comme Moustapha Guirassy et Cheikh Bamba Dièye : démissionner de la commission ad hoc pour la levée de l’immunité parlementaire de Sonko.

Ousmane Sonko refuse de répondre à la commission donc il ne la reconnaît pas. Tous les députés qui le soutiennent devraient démissionner. Participer aux travaux de cette commission c’est, donner le quitus pour la condamnation de Ousmane Sonko”, a déclaré Cheikh Abdou Bara Doly, ce lundi.