NETTALI.COM- 15 ans de réclusion, c’est la peine que la chambre criminelle de Dakar a infligée à Papis Konaré, Moussa Diallo dit Pécoss et El Amine Diagne Diop, déclarés coupables du crime d’association de malfaiteurs, vol en réunion avec violence, port d’arme et usurpation de fonction.

La sentence est tombée tel un couperet sur la tête du jetsetteur Papis Konaré et de ses acolytes Moussa Diallo dit Pécoss et El Amine Diagne Diop. Reconnus coupables du crime d’association de malfaiteurs, vol en réunion avec violence, port d’arme et usurpation de fonction, ils ont été condamnés à 15 de réclusion criminelle.

Plus chanceux, Ousmane Konaré, frère du jet-setteur et Mbaye Diagne ont été acquittés.

Les accusés avaient, courant 2016, cambriolé plusieurs maisons à Dakar dont celles de Aïcha Karamoko, Yaye Hindou Gueye, Fatou Ndiaye, Khadim Kane, Marieme Ndiaye Diouf. Papis Konare, tête pesante de la bande, avait pour mission de choisir les maisons à cambrioler. En sus, il fournissait la logistique, notamment les véhicules pour transporter le butin, les fausses plaques d’immatriculation, les gyrophares, les gants, les pieds de biches, les marteaux et les testeurs d’or. Oumar Cissé, Moussa Diallo alias Pécoss avaient, quant à eux, pour rôle de charger les produits volés. Là où Mbaye Samb alias Préfet, était chargé de surveiller les domestiques pendant que ses acolytes dévalisaient les maisons dans lesquelles la bande se présentait.

Les accusés faisaient usage de fausses qualités en se présentant comme des agents de la SDE, de la Senelec ou même de la police. Ils neutralisent les domestiques, les violentent avant de partir avec des objets de valeur plus précisément des bijoux en or, des téléphones portables, des télévisions, des ordinateurs et des sommes d’argent. Ils ont été arrêtés suite à des plaintes qui ont été déposées par les victimes à qui les condamnés doivent allouer près de 300 millions de francs CFA.