NETTALI.COM  – C’est ce mercredi que l’Assemblée nationale installe la commission ad-hoc devant travailler à la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko. Aux dernières nouvelles, les députés de l’opposition ont quitté les travaux.

Les députés de la majorité parlementaire et leurs collègues de l’opposition ne parlent pas le même langage. Alors que l’Assemblée nationale se réunit ce mercredi pour installer la commission ad hoc devant travailler à la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko, l’opposition parlementaire a préféré quitter les travaux. Une façon de dénoncer le libellé même de la saisine du Parlement par le ministre de la Justice.

On ne peut pas, sur la base d’une plainte contre x, lever l’immunité d’un député“, a dénoncé El Malick Gueye, député membre du Grand parti d’El hadji Malick Gackou. Selon le jeune parlementaire, l’opposition a demandé plus de précision avant la poursuite des travaux.

Ancien de l’Alliance des forces de progrès (Afp), Malick Gueye s’en est également pris à Moustapha Niasse. D’après lui, le président de l’Assemblée nationale doit, à son âge, penser à autre chose qu’à des combines politiques.