NETTALI.COM  – Le leader de Pastef-Les Patriotes ne doit pas aller en prison. C’est du moins ce que soutient Ahmed Khalifa Niass. Pour ce dernier, c’est le Sénégal qui a besoin d’Ousmane Sonko.

Ahmed Khalifa Niass plaide pour Ousmane Sonko. C’est en tout cas ce que son discours laisse entendre. Invité de l’émission “Balance” sur Walf Tv, le marabout et homme politique se dit convaincu que “le Sénégal a besoin d’Ousmane Sonko pour la pacification de la Casamance“. Selon lui, le président de Pastef peut jouer un rôle déterminant dans le processus de paix en Casamance. “C’est un fils de la région. Et ça peut aider à réconcilier les différents protagonistes“, dit-il.

Ahmed Khalifa Niass souligne, d’ailleurs, qu’il ne souhaite surtout pas qu’Ousmane Sonko aille en prison. S’il admet que Sonko est son adversaire, le marabout dit ne souhaiter la prison à personne. “Je connais nos prisons et les conditions de détention. J’ai fait la prison et ce que j’ai vu, je ne le souhaite à personne“, a martelé l’invité de “Balance”.

En fait, Ahmed Khalifa Niass ne croit pas aux accusations de “viols répétés” et de “menaces de mort” brandies contre le président de Pastef. “Ma conviction personnelle est qu’il n’a pas fait ce qu’on lui reproche“, dit-il. Non sans ajouter : “Je ne dis pas qu’il n’a rien fait, mais moi, je n’y crois pas“, insiste-t-il. Ahmed Khalifa Niass pense, d’ailleurs, que le régime doit éviter l’erreur d’envoyer Ousmane Sonko en prison. “Ceux qui, en 1968, conseillaient à Senghor de mater les étudiants grévistes, demandent aujourd’hui à Macky Sall de lever l’immunité du député Ousmane Sonko“, avertit le marabout et homme politique.