NETTALI.COM -Fini les amabilités et les conciliabules. Réuni dimanche en fin de journée, le conseil d’administration de Veolia a décidé de lancer une offre hostile sur 100 % du capital de Suez, sa cible depuis l’automne dernier. Le prix proposé pour les actions encore non détenues par Veolia est de 18 euros.

Veolia, qui tente depuis plusieurs mois de racheter son concurrent, a annoncé dimanche soir vouloir déposer une offre publique d’acquisition sur les 70,1% du capital de Suez qu’il ne détient pas, renonçant à obtenir l’accord du conseil d’administration de son concurrent.

“Veolia constate que ses tentatives répétées d’amicalité, réitérées dans sa proposition d’offre du 7 janvier 2021, se sont toutes heurtées à l’opposition de Suez “, peut-on lire dans un communiqué transmis par l’entreprise. “Veolia ne peut qu’en tirer les conséquences et modifier sa déclaration d’intention du 5 octobre 2020 en ne requérant plus que l’offre soit soumise à l’accueil favorable du Conseil d’administration de Suez”, a ajouté l’entreprise.

“Le Conseil d’administration de Veolia a donc décidé de déposer une offre publique d’acquisition en numéraire portant sur le solde des actions de Suez non détenues par Veolia à un prix de 18 euros coupon attaché.” L’opération valoriserait l’entreprise à 11,3 milliards d’euros.

Veolia tente depuis plusieurs mois de mettre la main sur Suez, dont il a déjà acquis en octobre dernier 29,9% du capital auprès d’Engie , un scénario que rejette farouchement son concurrent. Ce dernier redoute un futur démantèlement de ses activités avec le risque de suppressions d’emplois massives.

Depuis, les deux géants français des services aux collectivités ont multiplié les procédures sur le front judiciaire en dépit des appels à une solution amicale, émanant notamment gouvernement français.

Mi-janvier, Suez a dévoilé avoir reçu une proposition alternative des fonds Ardian et GIP qui pouvait potentiellement porter sur la totalité de son capital.

(avec AFP et Reuters)