NETTALI.COM – Le fils du président libérien serait coutumier des fêtes clandestines depuis le premier confinement. Dans les Yvelines cela ne passe plus.

Il a été interpellé dans la nuit de lundi 1er au mardi 2 février. Mais il semble que cette arrestation n’a guère ému George Weah junior, le fils de l’ancienne vedette du ballon rond, aujourd’hui président du Libéria, à en croire Le Parisien. L’homme âgé de 33 ans participait en effet à une fête clandestine en plein Paris dans le 7e arrondissement, dans un appartement loué sur Airbnb. Si tous les participants ont été verbalisés, le fils de George Weah, visiblement alcoolisé, a sorti son passeport diplomatique avant d’invectiver les policiers. Finalement relâché puisque l’ambassade a confirmé son immunité, l’homme a obtenu gain de cause.

Mais toujours selon nos confrères, ce n’est pas cette petite virée nocturne en plein Paris qui pose le plus problème. George Weah junior aurait pris l’habitude d’organiser des petites fêtes, et ce depuis le premier confinement, dans son appartement de Saint-Germain-en-Laye. Superficie : 120 m², mais surtout une terrasse ouverte de 50m². L’homme ferait la fête très souvent malgré les règles sanitaires en vigueur et en dépit du couvre-feu. Sauf que selon certaines sources policières, il l’habitude de… sortir son passeport diplomatique à chaque visite pour “tapage nocturne”.

“Cadavres de Ruinart”

De quoi exaspérer les habitants de la ville, du moins ses voisins qui subissent les nuisances depuis le printemps dernier. “Ici, il fait pareil tout le temps, il n’est jamais inquiété”, s’agace un voisin qui a eu vent de la petite fête parisienne du début de semaine.

Les autres voisins décrivent un rythme de vie qui s’apparente à la débauche, des levés tardifs, la musique à fond ou “des hurlements et des gens ivres” en permanence chez lui. Comble des provocations du fils de l’ancienne star du football : “les cadavres de Ruinart sur le trottoir le matin”.

Appel à Nicolas Sarkozy ?

Face à la situation, les riverains se disent impuissants, certains ont pensé à changer leurs fenêtres en mettant “du triple-vitrage”, mais rien n’y fait. D’autres pensent même à déménager. Surtout, ils ont peur des invités du Libérien, qualifiés de “violents”. George Weah junior laisserait même son appartement à ses amis pour faire la fête en son absence.

Face aux accusations, il se défend et dit être quelqu’un d’ouvert et sympathique, précisant que tous ses voisins ont son “contact”. Il dit aussi être libre et payer ses amendes comme tout le monde. Selon nos confrères du Parisien, la situation est telle que même le maire de la ville est impuissant. Il pourrait faire appel à Nicolas Sarkozy pour faire bouger les choses. Lui, le fin connaisseur du Paris-Saint Germain, et donc plus à même de parler à son père… George Weah senior.

(avec Capital)