NETTALI.COM  – Me Augustin Senghor vient de franchir une nouvelle étape dans la course à la présidence de la Confédération africaine de football (Caf). Sa candidature a été validée par la Fifa en même temps que trois autres.

La décision était attendue. Elle est finalement tombée ce mardi. La Commission de contrôle de la Fifa a validé les dossiers des quatre candidats à la présidence de la Confédération africaine de football (Caf). L’Agence de presse sénégalaise (Aps) qui donne la nouvelle précise que Me Augustin Senghor fait partie des candidats qui ont franchi l’obstacle Fifa.

En plus de la candidature de l’actuel président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), la Fifa a aussi validé celles du Mauritanien Ahmed Yahya, de l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Jacques Anouma et du président des Mamelodi Sundowns, le Sud-africain, Patrice Motsepe. Il faut d’ailleurs préciser que contrairement aux candidats Yahya et Motsepe, les dossiers de candidature d’Augustin Senghor et de Jacques Anouma avaient été validés par la Commission de gouvernance de la Confédération africaine de football (Caf). C’est le 28 janvier qu’ils devaient passer devant la Commission de gouvernance de la Caf.

Le Comité exécutif de la Caf avait ratifié, le 15 janvier dernier à Yaoundé, la décision du Comité d’Urgence de l’instance fédérale qui dispose que la Commission de Gouvernance devra soumettre à la Commission de Contrôle de la Fifa les candidatures reçues pour le Poste de Président de la Caf. Ceci, parce que le président de la Caf devient de fait le vice-président de la Fifa.

Pour rappel, c’est Praia, la capitale du Cap-Vert, que Me Augustin Senghor avait choisie, la semaine dernière, pour lancer sa campagne. Le président de la Fsf dit avoir le meilleur profil pour diriger la Caf et mener les réformes attendues par la famille du football africain.