NETTALI.COM – C’est bien Aminata Touré, et non Aminata Tall, la cible de l’Inspection générale d’Etat qui a reçu le feu vert de Macky Sall pour fouiller dans la gestion du Conseil économique, social et environnemental. En clair, l’audit portera essentiellement sur la gestion 2020.

La publication de ce mercredi du quotidien « Libération » révèle que l’Inspection générale d’État (IGE) a reçu le feu vert du président de la République, Macky Sall, pour démarrer l’audit du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

L’équipe d’enquêteurs est composée de six inspecteurs généraux d’État, avec une focalisation sur la gestion 2020. En d’autres termes, c’est bien Aminata Touré qui est directement visée par la mission de l’IGE. Au sujet de la gestion du CESE sous le magistère d’Aminata Tall, qui a occupé la fonction de présidente de la 3e institution de la République, de 2013 à 2019, « Libération » a donné sa langue au chat.

Le 19 décembre 2020, dans les colonnes du journal « LeQuotiden » Mimi Touré affichait une sérénité olympienne à propos de cet audit. « Je n’ai pas encore été au courant d’une telle mission mais, de toute façon on l’attend avec sérénité », a déclaré l’ancienne ministre de la Justice. L’ex-Premier ministre de préciser sa pensée en ces termes : « Les choses seront claires et on passera à autre chose. J’ai moi-même procédé à un audit d’entrée par un cabinet habilité, suite à la consultation de prestataires. Je demande mieux, un audit par les organes habilités de l’Etat du CESE depuis 2013, date de sa création au jour de mon départ ».