NETTALI.COM- Condamnés en 2017 aux travaux forcés à la perpétuité pour avoir dans la nuit du 27 au 28 août 2009, tué le français Gérard Gallé dans son bateau et violé son épouse, Thierno Bâ dit Thier, Malang Camara ont comparu ce mercredi à la barre de Cour d’appel de Dakar. C’était pour solliciter une réduction de peine.

 Dans la nuit du 27 au 28 août 2009, alors que Gérard Gallé et son épouse dormaient dans leur bateau de plaisance amarré à la plage de Hann, ils ont été pris surpris dans leur sommeil par trois individus. Battu et bâillonné, l’époux a été tué par strangulation. Ligotée également, son épouse Nd. M. Thiaw a été violée devant son époux.

Après l’ouverture d’une enquête, seuls Thierno Bâ dit Thier et son acolyte, Malang Camara ont été interpellés. Abdoulaye Ndiaye a fondu dans la nature. Jugés en première instance en 2017, le duo a condamné aux travaux forcés à la perpétuité pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec escalade et usage d’armes et de violences ayant entraîné la mort et viol collectif.. Non satisfaits de la décision, ils ont fait appel afin de bénéficier d’une réduction de peine.

Devant la Cour d’appel de Dakar, Malang Camara a reconnu les faits et a sollicité la magnanimité des juges. « C’est nous qui avons commis ces faits et je demande la clémence du tribunal. Et je regrette ce qui est arrivé », a-t-il déclaré. Avant de raconter le film de l’abordage : « Nous nous sommes concertés, avant d’aller sur le bateau. Lorsqu’on a ouvert la porte de la chambre à coucher des époux dans laquelle ils dormaient, la dame Thiaw a crié, quand elle nous a vus. C’est moi qui ai attaqué la victime », a-t-il avoué. Avant d’ajouter : « On a trouvé Gérard avant de le ligoter, puis de le bâillonner. Je l’ai étouffé avec un oreiller et il est mort dans mes bras ».

Toutefois, il a contesté le viol de la veuve. « Elle criait en se débattant, nous l’avons ligotée, mais on ne l’a pas violée. Et je ne saurai vous dire celui qui l’a violée. Mes acolytes s’étaient dispersés dans la chambre ».

Thierno Bâ alias Thier a aussi nié le viol collectif en l’imputant au fugitif Abdoulaye Ndiaye. « Une fois sur le bateau, Malang s’est dirigé vers la chambre. Là, la dame a crié et je lui ai dit qu’on était là pour de l’argent. C’est le nommé Abdoulaye Ndiaye qui a pris un couteau dans la cuisine pour la menacer. Ensuite, je l’ai surpris en train de la violer. Je lui ai demandé d’arrêter », s’est-il défendu. « Je n’ai pas touché à la dame. Je n’ai pris que l’argent que cette dernière m’a remis de son propre chef », a-t-il indiqué.

La partie civile les a contredits. Nd. M. Thiaw a déclaré que le trio s’est relayé sur elle. « Une fois sur le bateau, ils ont commencé à nous frapper. Mon mari criait. Ils m’ont tous les trois violée à tour de rôle dans le salon. Ils m’ont attachée. Ce sont les deux accusés ici présents qui m’ont transportée dans le salon », a-t-elle témoigné. Et d’ajouter : « Mon mari était un handicapé et je l’ai trouvé inerte et attaché sur le lit, ainsi qu’un oreiller posé à ses côtés. Il était ensanglanté. Ils ont volé beaucoup de biens, à savoir des ordinateurs, des moteurs etc. Ainsi, ils ont transporté le butin dans un petit bateau ». Pour les dommages et intérêts, elle a déclaré qu’elle s’en remettait à la justice qui en première instance lui avait alloué 20 millions de francs Cfa alors qu’elle réclamait 30 millions de francs Cfa.

Le substitut général a soutenu qu’il y a un danger de pénalité et de personnalité dans cette procédure. « Ils l’ont fait pour de l’argent, puisqu’ils voulaient passer une bonne fête de Korité. Les faits sont d’une gravité extrême car la victime ne pouvait manifester aucune résistance », s’est-il indigné. Toutefois, le maître des poursuites estime que les accusés peuvent bénéficier de circonstances atténuantes, car, à ses yeux, ils n’avaient pas l’intention de tuer Gérard. « Il faut les déclarer coupables des autres chefs et disqualifier le viol collectif en viol simple. Pour la peine, je m’en rapporte », a-t-il requis.

La défense s’est réjouie de ce réquisitoire en demandant à la Cour de suivre le parquet général.

Malang Camara et Thierno Ba seront édifiés, le 27 janvier 2021.