NETTALI.COM- Le procès opposant le collectif des élus de la Chambre de commerce de Dakar à l’actuelle équipe dirigée par Abdoulaye Sow a été renvoyé encore le 10 novembre 2020. Cela, pour que l’avocat de ce dernier, nouvellement commis, puisse s’imprégner du dossier. 
Cependant, aussitôt après le renvoi, le président de la coalition And Deffarat Chambre de Commerce, Birane Yaya Wane a fait une déclaration devant la presse pour se prononcer sur cette dernière décision prise par le juge. Ainsi, il a révélé que le président du Tribunal a demandé à ce que l’ancien président de la chambre de commerce, Daouda Thiam, soit cité pour comparaître.
Par la suite, M. Wane a fustigé l’absence de Abdoulaye Sow et ses co-prévenus cités pour escroquerie au service et faux et usage de faux dans un document privée. ” C’est fini leurs manœuvres frauduleuses, ils le savent bien, raison pour laquelle ils font tout pour ne pas comparaître”, a déploré le président de la coalition And Deffarat Chambre de Commerce.
À son avis, le tribunal doit décerner un mandat d’amener à Abdoulaye Sow et Cie, sans quoi, ils ne  comparaitront jamais.
 Par ailleurs, M. Wane a une nouvelle fois décrié la gestion de l’actuelle  équipe dirigeante qu’il taxe de “faussaires” qui  n’ont ni les compétences, ni le savoir pour diriger une telle instance.
Poursuivant, il signale que la Chambre de Commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar traverse une crise institutionnelle et financière. Ce, ajoute-t-il, du fait de l’illégitimité et de l’illégalité de certains de ses membres élus. Lesquels dit-il, cherchent toujours à se maintenir par des manœuvres frauduleuses pour accaparer des fonds publics destinés à soutenir l’entrepreneuriat à des fins personnelles sans respecter les règles de bonne gestion des deniers publics. ” J’ai écrit au président de la République, Macky Sall pour qu’il vienne constater ce qui se passe à la Chambre de Commerce. Et en tant que chef de l’Etat, il doit prendre ses responsabilités pour régler ce problème une fois pour toutes.”dit-il