NETTALI.COM – Alors que l’on n’a pas fini d’épiloguer sur l’affaire des 94 milliards, Ousmane Sonko révèle un autre prétendu scandale visant à soustraire illégalement des dizaines de milliards des comptes du Trésor public. Selon l’ex-inspecteur des impôts et domaines, il s’agit de 92 milliards portant sur des “cas supposés d’escroquerie sur deniers publics et virements de fonds illégaux à la Banque islamique du Sénégal (BIS)”.

A en croire le leader de Pastef, l’Etat a ouvert auprès des banques privées des comptes fortement alimentés par des fonds publics dont l’objet est de trouver des solutions financières, avec lesdites banques, pour effectuer des paiements au titre des indemnisations relatives aux expropriations foncières pour cause d’utilité publique.

La supposée escroquerie porterait sur une vingtaine d’opérations d’indemnisations au profit de tiers privés, réalisés par le biais de ces mécanismes pour un montant de 92 milliards 299 millions 127 mille FCFA.

Ousmane Sonko pense cependant que ces indemnisations ne reposent sur aucune justification légale, mais sur un vaste système d’escroquerie.

Selon notre source, IGFM, il a également indiqué que deux comptes sont ainsi ouverts à la Banque islamique du Sénégal (BIS), l’un d’eux intitulé “Programme de défense des intérêts économiques et sécuritaires du Sénégal” et l’autre “Expropriation de l’État”.