NETTALI.COM – C’était l’Intifada ce vendredi dans les rangs du Parti démocratique sénégalais. Le lancement des opérations de vente des cartes à la Permanence Mamadou Lamine Badji a été émaillé d’échauffourées et de vives contestations.

En effet, des jeunes qui seraient mobilisés par Bara Gaye, responsable du parti et membre du Collège des Secrétaires généraux, ont voulu exprimer, par la manière forte, leur désaccord sur le choix du président de séance porté sur la personne de Doudou Wade.

Des jets de pierres et affrontements avec des militants sur place ont alors débuté vers 17 heures devant le siège du parti, perturbant la circulation des biens et personnes sur la Voie de Dégagement Nord (VDN).

Alertées, les forces de l’orde sont intervenues et ont effectué des tirs de grenades lacrymogènes pour disperser les deux camps.

D’après une militante du Pds interrogée, c’est le président Abdoulaye Wade qui a clairement défini la règle de désignation du président de séance pour cette cérémonie de lancement, en ordonnant au plus ancien des 11 Secrétaires généraux de présider l’événement de ce vendredi. Et il se trouve que c’est l’ancien président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie Doudou Wade, qui est le plus âgé du Collège de Secrétaires généraux.

Vers 18 heures, le calme est revenu et la cérémonie de lancement a finalement pu se tenir sous la présidence de monsieur Doudou Wade.

A rappeler que lors des renouvellements au Pds, Bara Gaye a été écarté par Karim Wade.