NETTALI.COM La Sonatel respire et son dernier chiffre d’affaires le prouve. Il est estimé à 1086 milliards de CFA. Son Directeur général, qui a fait la révélation à l’émission Jury du dimanche, craint toutefois une baisse à cause de la pandémie du Coronavirus.

Avec un chiffre d’affaires estimé à 1086 milliards de FCFA, le montant est colossal et renseigne sur la croissance de la Sonatel. Mais, détaille le directeur général, Sékou Dramé, invité du Jury du dimanche : « sur ces 1086 milliards de chiffres d’affaires, les 610 reviennent aux Etats qui accueillent nos opérations, en termes d’impôts, de cotisation sociales, des droits de douanes. Il y a également 250 milliards de ces 1086 milliards que nous générons de nos partenaires locaux. C’est la somme dépensée pour réaliser nos opérations ».
Vers une baisse du chiffre d’affaires de la Sonatel à cause de la Pandémie

Cependant malgré cette bonne santé financière affichée, le DG craint une répercussion de la crise sanitaire liée à la Covid-19. A en croire Sékou Dramé, Sonatel se porte, certes bien, mais elle a été, comme toutes les autres entreprises, affectée par la pandémie Covid-19. Laquelle a engendré l’augmentation de charges et d’investissements supplémentaires. A la question de savoir si l’on peut s’attendre à une baisse du chiffre d’affaires de la boite, Sékou Dramé répond par l’affirmative.
Seulement, il n’a pas pu préciser un montant. C’est, d’après lui, quelque chose qu’il ne peut pas donner comme ça. Sur ce, il demande d’attendre la publication des chiffres à la bourse.

Toutefois, il rassure que des mesures d’ajustement ont été prises et une bonne partie du retard lié à ce chiffre d’affaires sera compensée. Il a tout de même indiqué que la Sonatel n’a pas bénéficié des Fonds Force Covid-19 mais a plutôt apporté sa contribution.

« Sonatel ne se sent pas concerné par le mouvement France Dégage »

Par ailleurs, le DG de Sonatel est revenu sur l’actionnariat pour rappeler que l’Etat du Sénégal est actionnaire à 27% « Orange est un partenaire de référence. Dans le capital de Sonatel, l’Etat du Sénégal est actionnaire à hauteur de 27%. Orange est un des principaux opérateurs dans le monde. Il dispose d’un savoir-faire qui a été mis à la disposition de la Sonatel depuis le début de ce partenariat. Elle nous apporte la marque : ‘’Orange’’. Nous l’utilisons depuis 2006 pour la commercialisation de nos produits et services. Ce partenariat nous permet de pouvoir nous projeter dans notre ambition de transformation en opérateur multiservice », a expliqué M. Dramé.
Selon lui, aujourd’hui, la Sonatel est présente dans 5 pays avec une expansion géographique qui a commencé en 2002 avec l’acquisition d’une licence au Mali. Mieux, il renseigne que la Sonatel poursuit la stratégique expansion sous régionale. Ce, parce que le groupe ouest africain est leader dans la sous-région et il se veut être un partenaire privilégié de la transformation numérique de nos sociétés.
Dans la même veine, M. Dramé a fait savoir que la Sonatel ne se sent pas concerné par le mouvement « France Dégage ».
« Nous ne sommes pas français. Sonatel est un groupe qui est né au Sénégal, qui est né de la Société nationale de la télécommunication et qui a un ancrage national très fort au Sénégal. Tous les jours, les 4500 Sonateliens démontrent l’ardeur qu’ils ont pour servir les Sénégalais. Aujourd’hui, notre ambition est de fournir à nos clients le meilleur des services de communication, le meilleure qualité prix du marché et j’espère que nous arriverons à les convaincre de rester chez nous avec ces arguments », dit-il.
Avant d’ajouter : « Sonatel est le champion sénégalais des télécommunications qui a su s’exporter, aller dans la sous-région pour générer de nouvelles opérations. L’esprit qui a animé la Sonatel est toujours le même. Et Sonatel continue d’être un bras armé de l’Etat du Sénégal pour l’émergence du numérique. Nous n’avons pas de projet de rebranding ».